Voiture Electrique

Voiture électrique : quelle conduite adopter ?

Habitués aux voitures thermiques, les conducteurs d’aujourd’hui doivent s’adapter à l’électromobilité pour des raisons écologiques et économiques. En effet, la voiture électrique consomme peu d’énergie, mais pour économiser encore plus de kilowattheures, certains modes de conduite doivent être adoptés. Les voitures thermiques neuves ne seront plus commercialisées à partir de 2035. Heureusement, le confort de conduite procuré par le véhicule écologique facilite la transition pour le conducteur.

La voiture électrique et ses spécificités

Contrairement aux voitures thermiques, la voiture électrique est plus silencieuse. Cela peut perturber le conducteur habitué à écouter les sons du moteur de la voiture thermique pour adapter sa conduite. Cela peut aussi poser problème pour les autres usagers de la route qui n’entendent plus le véhicule écologique circuler. La plus importante spécificité de la voiture électrique par rapport à la voiture thermique est la puissance au démarrage. S’il faut un certain temps pour une voiture thermique pour gagner en accélération, la voiture électrique accélère instantanément.

Outre le silence de la voiture électrique, le freinage procure aussi un véritable confort de conduite à l’électromobiliste. Le centre de gravité sur la voiture électrique est en relation avec le poids des batteries, ce qui est favorable à une bonne tenue de route. En termes de sécurité, l’absence de bruit peut inquiéter, mais grâce à une conduite adaptée, les accidents seront évités. Opter pour l’écoconduite est donc nécessaire, tant sur le confort de la conduite que sur l’économie d’énergie et la sécurité au volant.

Les nouveaux réflexes pour l’éco-conduite

Prioriser une vitesse stable et une conduite souple lors de la conduite d’une voiture électrique. Pour cela, éviter d’accélérer brutalement, car cela consomme de l’énergie. Ayant une durée d’autonomie limitée, la voiture électrique n’est pas faite pour une conduite agressive et sportive. Une vitesse maximale de 110 km/h est vivement conseillée, cela correspond d’ailleurs à la vitesse maximale autorisée pour tous les véhicules lors des pics de chaleur. Cela est d’ailleurs important lors des longs trajets, car les kWh doivent être économisés entre les points de recharge.

Le frein régénératif est une spécificité des voitures électriques. Il a la faculté de générer de l’énergie et donc de recharger les batteries lors des décélérations et des freinages. Grâce à cette électricité gratuite, le véhicule électrique gagne en autonomie et peut même obtenir 20% d’énergie en plus si le conducteur s’y prend correctement. Ce frein régénératif est aussi avantageux pour la conservation de la voiture. Effectivement, les plaquettes de frein et autres composants mécaniques sont épargnés grâce au freinage moteur régénératif.

Le choix et l’entretien des pneumatiques

Avoir des pneus adaptés et à bonne pression augmente l’autonomie de la voiture électrique. En effet, des pneus sous-gonflés augmentent la surface au sol, ce qui peut faire perdre jusqu’à 10% d’énergie en plus. C’est également néfaste en termes de sécurité sur la route. Ainsi, il est aussi recommandé d’alléger le véhicule autant que possible. Pour ce faire, éviter les chargements inutiles comme la barre de toit. Si cela est inévitable, se renseigner auprès des professionnels de l’automobile pour connaître le véhicule le plus adapté à ses besoins.

Une vérification régulière des pneus s’impose donc ainsi qu’un choix rigoureux lors du renouvellement. Heureusement, certains fabricants conçoivent des pneus spécialement adaptés aux véhicules électriques. Parmi ces fabricants de pneus pour voitures électriques, Continental et Michelin font figure de références, mais il y a aussi Hankook et Kumho. Des pneus homologués et approuvés par le fabricant de la voiture électrique sont recommandés. Confort de conduite, économie et adhérence sécurisante sont les critères clés des pneus pour voiture électrique.

Le préchauffage de la voiture électrique

La voiture électrique et plus précisément ses batteries sont très sensibles au froid et aux saisons hivernales. Le pré-chauffage de l’habitacle et des batteries du véhicule électrique est donc important avant de rouler. Le préchauffage a pour but de maintenir une certaine température dans l’habitacle et dans les batteries en chauffant les éléments essentiels de la voiture. Ce préchauffage est aussi utile pour le confort à bord, tant pour le conducteur que pour les passagers.

Pour que ce préchauffage procure ce confort aux personnes à bord et permette aussi d’économiser l’énergie, il est conseillé de préchauffer le véhicule quelques heures avant de prendre la route. Étant donné que la température des batteries monte en cours de recharge, c’est aussi l’occasion de préchauffer le véhicule. Cela peut se faire la veille au soir pour les départs de bon matin ou le début de matinée pour qu’il n’y ait pas trop d’écart entre la fin de la recharge et le démarrage de la voiture.

Les autres mesures à prendre pour sa voiture électrique

Lors de l’achat d’une voiture électrique, il convient de voir de près certains paramètres. Dès le choix du véhicule, il importe de faire appel à un mandataire par exemple pour bénéficier d’importantes réductions. Cet intermédiaire entre les constructeurs ou les concessionnaires et le client fournit aussi des services non négligeables, notamment en termes d’immatriculation. Il existe une multitude de types de véhicules électriques et de marques que le mandataire peut proposer. Le choix devra reposer sur le prix bien entendu, mais aussi sur les besoins de l’utilisateur.

Après avoir fait le choix du véhicule électrique, il faut faire le bon choix de recharge. Bien que les dispositifs de recharge publics tendent à se vulgariser, avoir sa propre borne de recharge est toujours avantageux. Pour cela, il existe diverses options qui sont entre autres la prise standard, la prise renforcée et la wallbox. Cette dernière est l’option idéale dans la mesure où elle procure suffisamment de sécurité et s’adapte à tous les véhicules électriques.

Conduire une voiture électrique procure de nombreux avantages dont le confort de conduite et les économies réalisées. Toutefois, cela demande une certaine souplesse et une adaptation aux différentes fonctionnalités du véhicule. Entre une accélération modérée et le freinage moteur, des gains de kilowattheures et la sécurité sur la route sont en jeu. La nécessité de recharger régulièrement la voiture électrique joue aussi dans l’écoconduite. Enfin, la qualité et la pression des pneus importent également pour une écoconduite efficace et économique.

Ajouter un commentaire

Poster un commentaire